Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui propose une approche de la santé alternative sans médicaments. Elle se base sur le principe que les qualités structurelles et la mobilité du corps influencent la manière dont il fonctionne.

« L’ostéopathie soulage la douleur en s’intéressant à la cause de la dysfonction et non au symptôme. »

Elle accompagne et encourage les mécanismes naturels de guérison du corps en améliorant la circulation des fluides dans les tissus, en particulier la lymphe et le sang, et en réduisant les tensions et les douleurs dans les articulations, les muscles, les ligaments et les tendons. Une bonne mobilité des structures et une bonne plasticité des tissus permet des échanges intra et extra-cellulaires optimisés garants d’une bonne santé. –

Pour approfondir

L’ostéopathie vient des États Unis d’Amérique. Les principes de l’ostéopathie ont été définis en 1874 par son fondateur, le Dr Andrew Taylor Still qui était un médecin chirurgien aux idées progressistes très inspiré par son observation des lois de la nature et par son expérience dans les dispensaires aux communautés de colons et d’indiens navajos. Cette médecine est aujourd’hui bien ancrée dans ce pays où elle jouit d’une bonne reconnaissance. Elle a été importée par John Martin LittleJohn, un disciple de Still au Royaume-Uni dans la première moitié du 20e siècle d’où elle s’est progressivement diffusée dans les pays du Commonwealth et en Europe.

Une profession réglementée

En France, la pratique de l’ostéopathie est réglementée depuis 2002.

L’utilisation du titre “ostéopathe” est soumis à l’agrément de l’Agence Régionale de Santé (ARS) dont relève votre département. Depuis 2005, les agréments sont donnés par les ARS sous condition de satisfaire aux différents critères de formation validés par le Ministère de la santé. –

Plus de 70 000 personnes consultent un ostéopathe chaque jour en France et ce chiffre est en constante augmentation. Par ailleurs, près de 80% des mutuelles françaises prennent en charge tout ou partie du prix des séances d’ostéopathie. Pour plus de précisions, renseignez-vous directement auprès de notre mutuelle ou sur le site du Registre des Ostéopathes de France.

Quelle est son utilité ?

Les ostéopathes utilisent une palette de techniques variée dans le but de réduire les tensions anormales présentes dans le système musculo-squelettique – comprenant la colonne vertébrale ainsi que toutes les articulations périphériques, les fascias, les muscles, les tendons et les ligaments – mais également dans le but d’avoir un effet positif sur le système nerveux, la circulation sanguine et le drainage lymphatique. En cela, l’ostéopathie est une médecine fonctionnelle qui traite le corps comme une unité.

Les traitements visent plusieurs objectifs
  • À court terme : réduire les tensions, soulager la douleur et encourager les mécanismes de guérison tissulaire.
  • À moyen et long terme : accompagnement thérapeutique sur les causes de dysfonction liées à la posture, au style de vie, aux stress/ sollicitations répétitifs.

Les traitements ostéopathiques sont souvent extrêmement bénéfiques aux femmes enceintes qui ne peuvent pas prendre de médicaments pour soulager les tensions que la grossesse entraîne.

On peut également avoir recours à l’ostéopathie en prévention, sans attendre d’avoir mal afin d’entretenir une bonne mobilité des tissus et éviter l’installation de dysfonctions, qui à terme, se traduiront par des symptômes douloureux ou favoriseront les blessures. Dans ce domaine, l’ostéopathie a des effets remarquables.

L’ostéopathie est souvent plébiscitée pour les troubles musculo-squelettiques (TMS) mais a un champ d’action beaucoup plus large qui s’intéresse à toutes les conditions où la dysfonction à l’origine des symptômes observés peut avoir une cause structurelle/mécanique.

Pour quel type de problème ?

Sans souhaiter établir une liste exhaustive, on peut citer :

Système orthopédique et locomoteur

Séquelles d’entorses ou de luxations (chevilles, poignet, épaule, genou…).
Tendinites, lumbagos, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, costalgies, scolioses, périarthrites de l’épaule, pubalgie, torticolis, douleur du coccyx, mâchoire qui se bloque ou qui claque…

Système neurologique

Sciatalgies, cruralgies, névralgies cervico-brachiale, intercostales, faciales, névralgies d’Arnold, syndrome du canal carpien…

Système cardio-vasculaire

Jambes lourdes, troubles circulatoires des membres inférieurs, fourmillement, engourdissements, hémorroïdes, palpitations, sensation d’oppression thoracique, migraines, maux de têtes, vertiges…

Système ORL et lingual

Sinusites, otites, rhinites, vertiges, bourdonnements, acouphène.
Malocclusions fonctionnelles, troubles de la déglutition…

Système pulmonaire

Bronchites et bronchiolites à répétition, asthme…

Système digestif et génito-urinaire

Hernie hyatale, brûlures d’estomac, remontées acides, constipations, diarrhées, colites, digestion difficile, gastrites, ballonnements, troubles hépatobiliaires.
Cystites chroniques, énurésies, règles irrégulières ou douloureuses…

Système neuro-végétatif

Angoisse, stress, anxiété, état dépressif d’hyper nervosité, spasmophilie, troubles du sommeil…
Fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique.
Séquelles de traumatismes ou d’opérations chirurgicales.
Accidents de voitures, chutes et chocs sur la tête ou le coccyx, fractures post-chirurgicales après cicatrisation, adhésions cicatricielles…

Pathologies de la voix

Dysphonies fonctionnelles ou structurelles chez les chanteurs, comédiens, orateurs, professeurs…

Nourrissons

Coliques, déformation du crâne, régurgitations, torticolis, troubles ORL, troubles du sommeil…

Tarifs

Première consultation – 60 minutes – 65 €
Consultation suivante – 45 minutes – 55 €

TARIF REDUIT
pour les enfants et les étudiants

Première consultation – 45 minutes – 55 €
Consultation suivante – 30 minutes – 45 €

TARIF D’ACCOMPAGNEMENT

L’ostéopathie s’adresse également aux patients atteints de certaines pathologies reconnues et diagnostiquées par leur médecin traitant (SEP, Fibromyalgie, Parkinson, Arthrite rhumatoïde…). Elle ne propose pas de remède miracle mais peut contribuer à améliorer significativement la qualité de vie.
Cela nécessite une prise en charge ostéopathique régulière (hebdomadaire à mensuelle) souvent peu accessible financièrement.
Pour ces cas particuliers, les séances de suivi sont à 30 € et durent 30 min.

ATELIERS YOG’OSTÉO
Séances de 1h : 65 €

Tout règlement donne lieu à un reçu vous permettant une prise en charge totale ou partielle de votre mutuelle selon le contrat souscrit.
Paiement par chèque, espèces ou CB

L’ostéopathie n’est pas remboursée par la sécurité sociale mais la plupart des mutuelles remboursent partiellement ou totalement les consultations faites par les ostéopathes D.O., agréés par l’Agence Régionale de Santé.

Mon n° ADELI : 38 00 0386 3

La liste complète des mutuelles prenant en charge partiellement ou totalement l’ostéopathie est disponible sur le site du Registre des Ostéopathe de France.

Chez le nourrisson, coliques, déformation du crâne, régurgitations, torticolis, troubles ORL, troubles du sommeil…

“Lorsque l’on a adapté la structure physique aux sollicitations physiologiques normales, la nature fait le reste”.

Quand consulter ?

Douleur aigüe

S’il n’y a pas eu de trauma nécessitant une prise en charge spécifique, en particulier hospitalière, les douleurs aigües d’origine musculo-squelettique doivent s’atténuer naturellement rapidement en quelques jours et vous devez pouvoir observer une constante amélioration. C’est le processus naturel de guérison, qui fonctionne la plupart du temps à merveille et il est inutile de “courir chez l’ostéopathe” dans les premières heures qui suivent l’apparition de symptômes douloureux après un effort ou un “faux mouvement”.

Il peut par contre devenir pertinent de consulter si au bout de 3 à 4 jours vous n’observez aucune amélioration voire une aggravation des symptômes : cela veut dire que les mécanismes naturels de guérison n’arrivent pas à prendre le dessus souvent à cause de ce que nous appelons une “lésion ostéopathique”, c’est-à-dire une dysfonction somatique qui empêche ces mécanismes de faire leur travail. Dans ce cas un traitement est souvent très bénéfique et suffisant.

Douleur chronique

Si les symptômes sont installés depuis plusieurs semaines voire mois ou années, on parle alors de douleur chronique et les mécanismes en jeux sont souvent très différents de ceux présents dans la douleur aigüe, avec dans tous les cas une composante proprioceptive importante renforcée parfois par une composante émotionnelle et psychologique. Plusieurs séances peuvent alors être nécessaires et les progrès vers la guérison varient d’une personne à l’autre. Pour mettre un cadre à la prise en charge des douleurs chroniques, je conseille souvent 3 à 4 séances avant de faire un bilan pour évaluer s’il y a une amélioration significative et si c’est le cas, de convenir du plan de prise en charge ostéopathique approprié. Si ce n’est pas le cas, je vous conseillerai très probablement de consulter votre médecin traitant ou vous orienterai vers un autre type de prise en charge thérapeutique.

En prévention

L’ostéopathie est une excellente médecine préventive qui permet de diagnostiquer et traiter les restrictions de mobilité avant qu’elles ne creusent le lit de dysfonctions plus importantes qui se traduiront par des symptômes douloureux plus ou moins chroniques et des changements physiologiques.

Les traitements préventifs sont particulièrement conseillés pour accompagner :
Les sportifs de haut niveau qui sollicitent intensément leur système musculo-squelettique et ont besoin d’être à leur plus haut potentiel
Les sportifs débutants qui n’ont pas le gainage musculaire suffisant pour protéger leurs articulations en cas de dysfonctions latentes et risquent de se blesser facilement
Les femmes enceintes dont le corps doit avoir la mobilité nécessaire pour s’adapter sans trop de tensions aux besoins morphologiques de la grossesse
Les personnes d’âge mur, à partir d’un âge que l’on situe généralement autour de 40 ans, le renouvellement cellulaire ralentit et les tissus perdent de leur plasticité. Cela se traduit, en autre, par l’apparition de raideurs et de tensions et d’un temps de récupération plus important… Ce processus s’accentue avec le temps et il est important, pour garder une bonne qualité de vie, de compenser par des mesures préventives visant à conserver le plus de mobilité possible.

déroulement d'une scéance

La première consultation dure habituellement 60 à 75 min.

Par une anamnèse, je prends connaissance de ce qui vous amène à consulter, de votre état de santé, de vos antécédents médicaux et des éventuels traitements médicamenteux en cours. Pensez à amener tous les documents qui peuvent apporter des informations complémentaires si des investigations ont déjà été faites : imagerie médicale, bilan sanguin, compte-rendu opératoire le cas échéant. Tout cela reste strictement confidentiel.

Je vous demande ensuite de vous mettre en sous-vêtements pour pouvoir faire une observation correcte et exhaustive qui me donnera des informations complémentaires (si cela vous gêne, n’hésitez pas à m’en parler, des adaptations sont toujours possibles). Pensez à mettre des sous-vêtements adaptés.
J’examine votre posture, teste l’amplitude de vos mouvements, palpe les zones douloureuses pour évaluer la texture des tissus, la présence ou non d’inflammation, etc.
Dans certains cas, des tests plus spécifiques peuvent être nécessaires pour évaluer les pertes de sensibilité ou de force motrice, les pertes de réflexes osteo-tendineux ou contrôler la tension si cela n’a pas été fait récemment par votre médecin.

Après cet examen préalable, je vous ferai part de mon diagnostic et vous proposerai le traitement qui me semble le plus adapté. Dans de rares cas, il m’arrive d’estimer qu’il y a contre-indication à l’approche ostéopathique ou que des investigations médicales préalables semblent nécessaires pour éradiquer une possible contre-indication et vous conseillerai de consulter votre médecin traitant.

Le traitement s’intéresse généralement à la globalité du corps qui est une unité et il n’est pas rare de traiter une cheville pour résoudre un problème de bassin, voir d’épaule…

À la fin du traitement, des exercices pourront vous être proposés pour optimiser la séance.

Lorsque plusieurs séances sont nécessaires, les consultations suivantes durent généralement 45 min.